TECHNIKART / Danse!, le dernier cosmique clip de Marvin Jouno

TECHNIKART / Danse!, le dernier cosmique clip de Marvin Jouno

Pour son nouveau clip, Marvin Jouno, auteur, compositeur, acteur breton de 34 ans a vu les choses en grand. Si Danse, le nom du morceau évoque pourtant des réalités sombres, c’est avec une douce poésie qu’il enrobe les paroles. Une ode à la vie que Romain Winkler, notamment connu pour avoir réalisé des clips d’Odezenne, et le dernier album d’Etienne Daho, met en scène avec force.

09 — CLAP DE FIN

Le jour se lève
sur la ville que j’avais choisie 
ainsi s’achèvent
8 jours à rejouer ma vie


Même pas en rêve 
je désire regagner Paris 
pourvu qu’on crève
sur l’autoroute dans le taxi 

Tous ces mots qu’on n’a pas dit
tu les as couchés dans la nuit
dans le salon près du pianO

On peut donc rater sa vie
à penser que tout était faux 
à penser aussi que la vie
s’écrit comme un scénario 

On vit pas dans un scénario 

Clap de fin
j’écris la suite et je reviens
Clap de fin
prends pas la fuite j’veux voir la fin 

Le jour soulève 
ce qu’aurait oublié la nuit
on croit qu’on rêve
mais y a pas plus chienne que la vie 

Adam et Ève
Eux - vivaient dans le même pays 

Je pensais que c’était pas permis 
d’offrir l’amour sur un plateau
ils pensaient qu’on jouait la comédie
que tout était faux 

la vie n’a pas de scénario 

Clap de fin 
j’écris la suite et je reviens 
Clap de fin 
prends pas la fuite j’veux voir la fin 

08 — SUR MARS

Je suis parti sur Mars - fin février 
volontaire, un peu lâche, je pensais me sauver 
Le livre blanc en poche et des vêtements froissés
je voulais que tu saches que tout va me manquer 
… que tout va me manquer 

Tout va me manquer 
une fois sur place 
une fois sur Mars

J’ai tout laissé sur place pour me réinventer
J'ai vu l'amour en face, un rien m’a fait vriller 
désolé pour la casse, je n’ai rien inventé 
on est de cette race qui aime tout bousiller 

Je regarde l’espace et tout le temps passer
je vois ce qu’il se passe, je plains l’humanité 
tout ce vieux monde est las, il va bientôt tomber
vous m’rejoindrez sur Mars - on pourra parler du passé  

 

Tout va me manquer 
une fois sur place 
une fois sur Mars

la Terre, ma mère, et tes baisers 
la gravité et tout le monde entier 

07 — DANSE!

J’ai juste envie 
d'aller danser 
danser dans ces lieux étroits 
où parfois les gens s’oublient    
C’est densément peuplé 
mais dans ce cas tant pis 
mon agoraphobie 
kiffe les chorégraphies 

J’ai juste envie 
d’arrêter de penser 
j’ai des pensées cadencées
des tas d’idées condensées 
Je suis en vie 
mais j’ai déjà dépensé 
le temps qu’on m’avait donné 
à mater ma vie passer 

C’est comme une évidence 
la mort sait pas danser
alors ce soir je danse 
ça m’évite d’y penser

DANSE !

J’ai juste envie 
d’aller danser 
d’aller danser quand chez moi  
j’ai trop tendance à bloquer
Une fois que j’y suis
comme y a personne à m’épier 
j’ai l’imprudence de laisser 
l’indépendance à mes pieds


J’kiffais la vie
jusqu’à l’été dernier
on vivait légers - légers
on n’avait rien à léguer 
Depuis tous mes amis
ont fini par se ranger, 
repeuplent l’humanité
pendant que j’ continue de danser  

C’est comme une évidence 
la mort sait pas danser
alors ce soir je danse 
ça m’évite d’y penser

DANSE !

Est-ce une coïncidence 
cette tendance à danser ?
Qu’ont tous ces gens qui penchent 
quand la nuit va tomber
 

06 — ATTERRIR

Ceinture bouclée
côté couloir 54 G
j’ai comme une folie passagère
comme envie de tout foutre en l’air 

Je pense à tes rires 
était-ce de l’air, 
ou bien l’avenir ?  

Je pense à mes rires 
que j’ai dû noyer dans le chagrin     
j’ai versé mon dernier sourire
dans un verre de trop - tôt ce matin 
J’imagine le pire 
pour l'équipage et moi 
que des trous d'air m'aspirent
et me ramènent chez toi 

La vérité toi tu préfères la Terre 

 

Je repense à tes rires
à ce que nous avions 
J’aimerais te l’écrire
maudit mode avion 

C’est climatisé 
zéro fumoir - zéro 4G
j’aime pas le goût des nicorettes 
j’ai ton long courrier dans la tête 

Je voudrais sortir 
mais l’hôtesse de l’air 
tarde à venir 

Les yeux mouillés
on m’a fait monter dans l’avion sans elle
J’ferai tout pour ne pas décoller 
sa compagnie m’est essentielle   
J’ai plus envie de sourire 
de toute façon ça m’allait pas 
Il est temps d’atterrir 
mais sincèrement j’men bats d’en bas 

Je repense à tes rires
à ce que nous avions 
J’aimerais te l’écrire
maudit mode avion