02 — LES CHERS LEADERS

Je hais les nuits d’autômne
les gymnases, le badminton
les Chers Leaders
les orchidées de l’éternel
Les centaines de mètres restant à parcourir
qu’y pouvais-tu d’ailleurs ? à part courir

Les 15 novembre m’ont tous déçu
du jaune est apparu dessus
les clichés carrés du temps perdu
couleur - douleur des ans sur de l’argent
toi qui n’auras pas vu
l’ouvrage du blanc sur tes parents

Ça fait trente ans
que le printemps n’existe plus
Il n’y a plus de saisons, il a trop plu
Ça fait trente ans
les cerisiers sont en pleurs

Je refuse, je refuse de croire
ma disparue de naguère
froide et prisonnière
des 432 miles marins de la mer

Je n’aime pas plus
ce ruban bleu entre nous deux
le tissu de ma peine insulaire
Je le sais
encore et encore
Mégumi
ton corps est au nord

Ça fait trente ans
que le printemps n’existe plus
Il n’y a plus de saisons, il a trop plu
Ça fait trente ans
les cerisiers sont en pleurs