01 — AUTANT

Autant, dès le début 
tous les deux c'était fort
si seulement j'avais su
jamais j'aurais fait cet effort 

Je t'ai trop attendue 
rapidement rejoint par la mort 
puis Les regrets sont venus 
aidés des remords en renfort 

Ôtant, dès le début 
nos deux tenues 
qu'on aurait libérées à tort 
2 corps à moitié nus
plantés au milieu du décor 

Commencer par la fin
mourir dès le début 
Comme on sait qu'il n'y a rien
après qu'on ait vécu 
Tu peux lâcher ma main 
j’ai déjà tout perdu 

j’ai cru qu’on ferait mieux qu’eux
j’ai cru qu’on ferait mieux que …

Au temps, dès le début 
je lui ai dit : tu sors 
tu vois qu’on aurait dû 
vu qu’on se parle encore 

Autant dès le début
putain ce doit être un record 
mais comme personne ne nous a vus
on m’dit que j’ai dû rêver trop fort 

Pourtant j’ai tout relu 
je nous ai vus
j’avoue je nous regarde encore  
nos corps mouillés et nus
plantés au milieu du décor 


Commencer par la fin
mourir dès le début 
Comme on sait qu'il n'y a rien
après qu'on ait vécu 
Tu peux lâcher ma main 
j’ai déjà tout perdu 

j’ai cru qu’on ferait mieux qu’eux
j’ai cru qu’on ferait mieux que …

Autant… 

00 — DÉCEMBRE À LA MER

Aujourd’hui ou peut-être hier 
je suis perdu, je ne sais pas 
j’ai vu la larme qui libère 
qui sonna la fin du combat 

Je t’ai vue, tu faisais la guerre 
derrière la porte 403  
malgré l’envie dans tes yeux verts
la femme en noir t’attendait là

J’embrasse ton front de mère
j’ai si froid, c’est la dernière fois 
déjà 2 jours et des poussières 
ce qu’il reste de toi dans mes bras 

Un bateau ivre a pris la mer 
mon bras sait déjà où l’on va
3 hommes quittent la terre 
bientôt l’immensité c’est toi 

À l’avenir mes questions 
Je les pose à l’horizon 
Je sais bien qu’il a raison
À présent c’est ma mère qui répond 

J’irai tous les jours à la mer 
voir si tu reviens sur tes pas
disperser Décembre à la mer  
jeter l’année passée sans toi 

Tu es partie la première 
voulais-tu nous montrer la voie ?
seulement, tu as pris la lumière 
le coeur de mon père avec toi 

J’embrasse ton front de mère
j’ai si froid, c’est la dernière fois 
déjà 2 jours et des poussières 
ce qu’il reste de toi dans mes bras 

Un bateau ivre a pris la mer 
mon bras sait déjà où l’on va
3 hommes quittent la terre 
bientôt l’immensité c’est toi 

À l’avenir mes questions 
Je les pose à l’horizon 
Je sais bien qu’il a raison
À présent c’est ma mère qui répond 

À l’avenir mes questions 
Je les pose à l’horizon 
Je sais bien qu’il a raison
À présent c’est ma mère 

C’est ma mère 
C’est ma mère 
C’est ma mère