IN2

07 — SI LE VOUS VOUS PLAIT

Je cours
je me rue j’ai rendez-vous
à l’autre bout de la vie
tant pis je me dévoue

À travers champs et marais chauds
je remonte le temps
en route pour l’Est et le sommeil, le vent
j’ai le soleil en sac à dos

Si le vous vous plait, je vous dirai vous
ou bien comme font les anglais, je vous dirai You.
J’estomperai le trait, le rideau entre nous
je repeindrai pour vous la place acajou
Si le vous vous plait, je vous dirai vous
ou bien comme font les anglais, je vous dirai You.
J’estomperai le trait, le rideau entre nous
je me dévouerai, je vous dirai tout 

Je cours
je me tue le feriez-vous ?
pour revoir une amie
un amour flou

J’efface les barbelés, les miradors
je doute, la boue au sol m’indique la route
et si jamais tu dors
il restera qu‘on s’aima fort 

Si le vous vous plait, je vous dirai vous
ou bien comme font les anglais, je vous dirai You.
J’estomperai le trait, le rideau entre nous
je me dévouerai, je vous dirai tout 

Serez-vous là ?
Serrons nous fort
je n’ai pas pu me libérer à temps
je fais des rêves où tu m’attends

Si le vous vous plait, je vous dirai vous
ou bien comme font les anglais, je vous dirai You.
J’estomperai le trait, le rideau entre nous
je repeindrai pour vous, la place acajou
Si le vous vous plait, je vous dirai vous
ou bien comme font les anglais, je vous dirai You.
J’estomperai le trait, le rideau entre nous
je me dévouerai, je vous dirai tout

08 — LE GRAND SOMMEIL

Je ne peux plus me réveiller, rien à faire 
sans moi le monde peut bien tourner à l'envers 
engourdi par le sommeil et prisonnier de mon lit 
j’aimerais que cette nuit dure toute la vie 

En partant tu m'as mis le coeur à l'envers 
sans toi la vie est devenue un enfer 
entortillé dans mes draps je crois me souvenir de toi 
lorsque tu disais tout bas que tu n'aimais que moi 

Entortillé dans mes draps je crois me souvenir de toi 
lorsque tu disais tout bas que tu n'aimais que moi 

Tout ce qui se passe au dehors m'indiffère 
que le monde saute ce n'est pas mon affaire 
dans ces draps bleus traîne encore l'odeur de tes cheveux 
ce bleu infiniment bleu que j'trouvais dans tes yeux 

Lorsque je rêve tu es tout près de moi 
c’est la seule façon de rester avec toi 
c’est la raison pour laquelle je n'veux plus quitter mon lit 
pour qu'enfin toutes les nuits durent toute la vie.

C'est la raison pour laquelle je n'veux plus quitter mon lit 
pour qu'enfin toutes les nuits durent toute la vie

09 — LARME BLANCHE

J’aimerais tant rêver
être prisonnier de l’oreiller
chuter, tomber puis me cogner
dans le cadre du lit, me réveiller 
allumer la lampe à mon chevet
pousser d’un geste le cendrier
sentir le frais me rhabiller
poser mes pieds sur le parquet

D’ici deux heures, tout sera éteint
dix pour la grande, la petite près du un
dis si tu veux, que c’est lâche, que c’est chien
dis si tu peux, que là où j’erre, je vais bien

J’aimerais tant rester
être passionné par ces contrées
lutter, y croire, ne pas connaitre la vérité 
t’écrire cette lettre sans la gommer
ravir tes souvenirs puis m’effacer
teinter mes restes et leur fumée
essuyer ma peine sur le plancher

D’ici deux heures, tout sera éteint
dix pour la grande, la petite près du un
dis si tu veux, que c’est lâche, que c’est chien
dis si tu peux, que là où j’erre, je vais bien

La tempe posée sur le palier
je vois les pieds du brancardier
une larme blanche fuit ma cornée
j’entends pleurer…
j’entends parler, je suis cité
Puis soudain comme une idée
si je me tue - votre monde n’existe plus


Puis soudain comme une idée
si je me tue - votre monde n’existe plus

10 — EXODE 81

La péninsule est faite ainsi
qu’on dit qu’il n’y a qu’une issue
le pays où la terre finit
ne peut pas faire un bon début


Plutôt crever que construire 
sur le terrain d’à côté
viser le mieux ou le moins pire
plutôt courir que crever

T’as eu le courage des marins
dans l’autre sens mais fallait bien
Exode rural 81
t’as jamais eu le rêve américain
suis le ressac et les embruns
Exode rural 81

Nourrir quelques regrets d’accord
mais sans remords alors
le regard vers le nord - le futur à tribord
ce sera ta femme et les enfants d’abord

Tu as réussi à t’échouer malgré le vent et les orages
mener ta barque et l’équipage
tenir ta rage en cage - la chienne
semer les nuages que tu promènes

T’as eu le courage des marins
dans l’autre sens mais fallait bien
Exode rural 81
t’as jamais eu le rêve américain
suis le ressac et les embruns
Exode rural 81

J’ai lu l’idée sur ton visage
rentrer très vite, même à la nage
y a rien ici qui te retienne
il est grand temps que tu reviennes

11 — PANORAMA

C’est peut-être sans toit 
que la réponse viendra 
quel est le moi le plus froid ?
mon ombre ou moi 

Je vois bien que cents toits 
c’est la vue que l’on a 
quelque part sur le toit de Paris
où je dis que mardi je m’enfuie

Sûre de toi tu paries
qu’on ne peut pas tomber 
sur ce, moi je vérifie 
la rambarde est cassée

Oh mens moi, 
même si c’est faux - dis moi
même s’il le faut - 10 fois
mens moi  

Comment tu veux que je t’en veuille si tu m’en veux 
sauve toi - prends tout, même plus si tu veux
prends tout sauf moi, tu vaux mieux
comment tu veux que je t’en veuille si tu m’en veux 

Comment nos voeux se sont tirés sans dire adieu
comment nous deux n’avons pas su être plus fort qu’eux
comment tu veux que je t’en veuille 
si tu m’en veux 

Je crois bien que sans toi 
j’ vivrai sans foi ni loi  
je ferai n’importe quoi 
sans abri, sans toi 

Sur ce moi je te dis
le grand pari m’ennuie
la lumière affaiblie
nos visages ont vieilli

Oh rends moi
la promesse à ton doigt
à l’issue du combat 
faisons comme il se doit 

Comment tu veux que je t’en veuille si tu m’en veux 
sauve toi - prends tout, même plus si tu veux
prends tout sauf moi, tu vaux mieux
comment tu veux que je t’en veuille si tu m’en veux 

Comment nos voeux se sont tirés sans dire adieu
comment nous deux n’avons pas su être plus fort qu’eux
comment tu veux que je t’en veuille 
si tu m’en veux 

Ça doit faire bien 100 mois
depuis peu j’fais des croix
toi tu serais mieux sans moi
je me venge sur mon foie

Oui 100 mois j’ai compté
ça fait 8 ans et demi 
oui tu peux vérifier
c’est 3050 nuits

Oh venge toi 
même si c’est faux - dis moi
même s’il le faut - 10 fois
rends toi

 

Comment tu veux que je t’en veuille si tu m’en veux 
sauve toi - prends tout, même plus si tu veux
prends tout sauf moi, tu vaux mieux
comment tu veux que je t’en veuille si tu m’en veux

Comment nos voeux se sont tirés sans dire adieu
comment nous deux n’avons pas su être plus fort qu’eux
comment tu veux que je t’en veuille
si tu m’en veux