03 — Le silence

Sais-tu ce que tu laisses
ce que ton silence endort ?
que tous ceux qu’on délaisse  
hurlent comme des chiens à la mort 

Sais-tu que tu me blesses 
que le néant me dévore ?
je couche avec l’ivresse
pour ça, je m’allonge ivre mort 

Tu fais mal mais j’encaisse 
j’anesthésie mon corps 
oui j’avoue je m’abaisse 
ça c’est mon faible pour les forts 

J’étais celui qui reste 
après la chute du décor 
je crois donc aux promesses
oh oui - même à celles que l’on tord 

Dis moi  
tout et son contraire 
et tant pis si t’avoues 
et fous ma vie en l’air 
je vis sans garde fou 
et je m’en fous d’hier 

J'attendrai que tu baisses
ta putain de garde plaquée or 
lors d’une nuit à Lutèce 
je viendrai te voir quand tu dors

Même si c’est ainsi que cessent 
la plupart des films que j’adore 
ces pouces que tu me laisses 
font en sorte que j’y crois encore 

Dix mois 
passés à te taire 
on avait rendez-vous 
qu’as-tu de mieux à faire ? 
oui je ferais tout 
pour revenir en arrière 


Dis moi  
tout et son contraire 
et tant pis si t’avoues 
et fous ma vie en l’air 
je vis sans garde fou 
et je m’en fous d’hier 

Dis moi  
tout et son contraire 
et tant pis si t’avoues 
et fous ma vie en l’air 
je vis sans garde fou 
et je m’en fous…